OSVHSL_AGB_01-2015-2.jpg
SAF1.png

Saison 2021-2022

 
2121ifeam.jpeg

19 avril 2022 | 19h30

Église Saint-Michel

Vaudreuil-Dorion

Beethoven | Grande fugue

Wagner | Siegfried Idyll

Webern | Fünf Sätze, op. 5

Schœnberg | Kammersymphonie 2

Daniel Constantineau, direction

Billets en présentiel et en virtuel

2121sdf.jpeg

3 juin 2022 | 19h30

Église de la Nativité

La Prairie

Smith | Symphonie en la mineur

Mendelssohn | Quatuor en mib

Quatuor Cobalt, soliste

Farrenc | Symphonie en sol mineur

Daniel Constantineau, direction

Billets en présentiel et
en virtuel

2121bflf.jpeg

9 septembre 2022 | 19h30

Basilique-Cathédrale

Salaberry-de-Valleyfield

Beethoven
Ouverture Coriolan, op. 61
Triple concerto, op. 56,

Guillaume Villeneuve, violon |Elinor Frey, violoncelle | Olivier Godin, pianoforte

3e symphonie «Héroïque», op 55

Daniel Constantineau, direction

Billets en présentiel et virtuel

2121cg.jpeg

1er août 2022

Église Saint-Thomas D'Aquin

Hudson

Purich | Ouverture

Leclair | Concerto pour flûte

Krumpholtz | Concerto pour harpe

Mozart | Concerto pour flûte et harpe

Grégoire Jeay, traverso

Antoine Mallette-Chénier, harpe

Daniel Constantineau, direction

Billets en vente bientôt

 

Galileo

Dirigé par Daniel Constantineau et anciennement connu sous le nom d'Orchestre symphonique de la Vallée-du-Haut-Saint-Laurent, Galileo est le seul ensemble canadien spécialisé dans l’interprétation historiquement informée de répertoires symphoniques allant de 1730 à 1930 environ.

 

Depuis 2010, il fait sienne l’exploration et l'amalgame de styles, genres et disciplines artistiques différents, justifiant son slogan et promouvant le renouvellement de l’expérience orchestrale.

61203151_2684355528305623_53917663341009

Daniel Constantineau


«Chef au sens rythmique irréprochable, à la direction précise et attentive, Daniel Constantineau permet à l’orchestre de maintenir un discours libre et naturel du début à la fin de chacun des morceaux du programme, révélant chez lui un interprète sensible et un musicien éminemment respectable à tous égards.»

 

C’est en ces termes élogieux que Claude Gingras, redoutable (et redouté!) critique musical du journal La Presse, s’exprime en juin 1997 au sujet du tout premier concert donné par Daniel Constantineau et l’Orchestre philharmonique du Grand Montréal...

OSVHSL_Juin2017-15.jpg